Accueil > Peinture et enluminure > Les techniques > Les enduits sur bois et sur toile

Les enduits sur bois et sur toile

L’encollage des supports pour la peinture (toile et bois)

Avant toute autre opération le support à peindre reçoit généralement une couche de colle afin de préparer le support pour l’enduction.
Le principe de la peinture est d’alterner des couches de matériaux tout en assurant une bonne cohésion entre chacune des couches. De plus il faut protéger le support des attaques du médium à peindre.
Le plus souvent on utilisera de la colle de peau de lapin, bien que sur bois on puisse utiliser de la colle d’os ou de nerf, moins souples.
Parfois on pourra avoir recours à l’amidon (colle de pâte) comme le faisaient par exemple les artistes espagnol de la Renaissance.

La colle se prépare au bain-marie à une concentration allant de 5 à 10%. Elle s’applique à chaud : attention sur toile car cela va tendre la toile en séchant, il faut donc la tendre légèrement et laisser une marge. Prenez garde de ne pas encoller les bords de toile rabattus sur le châssis, cela empêcherait la toile de se tendre.

Enduits

Après l’encollage on prépare un enduit destiné à obtenir une surface lisse et absorbante :

pour la peinture a tempera : enduit au plâtre (gypse cuit) et à l’eau (éventuellement avec addition de chaux), poncé. Une couche d’oeuf ou de colle est appliquée avant la peinture.

pour la peinture avec dorures : idem mais faire suivre d’une ou plusieurs couches de chaux éteinte (hydroxyde de calcium) pour obtenir un lissage optimum nécessaire à la dorure. Polir avec une toile de lin.

pour la peinture à l’huile et résines : enduit de craie (blanc de Meudon, de Paris, etc) à la colle de peau : commencez par une couche épaisse et une colle forte, puis affiné avec un plus faible apport de colle. L’enduit est ensuite poncé ou poli. Une couche de chaux éteinte peut être ajoutée.